Formats de fichiers

Le plus important, c’est d’avoir toutes les informations du message musical, ce qui revient à dire tous les bits — «bit perfect» en anglais. C’est pourquoi il faut utiliser exclusivement les formats sans pertes — «lossless» en anglais. OUBLIEZ les formats qui simplifient le message musical par compression destructrice — MP3, AAC, etc. Leur seul intérêt, ce serait d’économiser de la place de stockage. Mais cette économie de place se fait au détriment de la qualité sonore, c’est inévitable. Maintenant qu’il existe des téléphones et des baladeurs avec des dizaines de gigas de mémoire, l’argument de l’économie de place ne tient définitivement plus, même en ce qui concerne la musique mobile. Si vous commettez la sottise de ripper vos disques dans un format destructeur, vous le regretterez le jour où vous voudrez tout de même avoir votre musique en haute qualité. Vous voilà prévenus!

Voici les différents formats à envisager pour stocker votre musique sous forme informatique.

AIFF

  • On peut dire qu’un fichier “AIFF” contient «toutes les données du CD, non comprimées» → pas économique en espace de stockage.
  • En revanche, économique en ressources (« processing ») à la lecture → offre une très bonne garantie de minimiser le jitter.
  • Permet aussi le format « 24 bits / 96 Khz ».
  • Peut contenir des métadonnées, ce qui permet de tranférer celles-ci facilement d’un support à un autre.
  • Lisible sur les iDevices (iPod, iPhone, iPad).

Apple Lossless

  • Compression sans perte → économie d’espace, de l’ordre de 50%.
  • Mais à la lecture, il faut décompresser → apparition de jitter, dans la plupart des conditions de lecture.
  • Permet aussi le format « 24 bits / 96 Khz ».
  • Peut contenir des métadonnées, ce qui permet de tranférer celles-ci facilement d’un support à un autre.
  • Lisible sur les iDevices (iPod, iPhone, iPad).

WMA

  • Comme le AIFF, sauf que
  • ne permet pas de stocker les métadonnées — même pas les métadonnées de base → elles sont perdues lorsqu’on fait une copie informatique des fichiers d’un support sur un autre.
  • Ne peut pas être lu sur les iDevices.

Le 18 février 2017

logo Olivier Spinnler