Glossaire

Comme n’importe quel autre domaine, la hifi a son jargon. Voici quelques termes expliqués.

DAC
Digital Audio Converter. Convertisseur audio numérique. C’est l’appareil (ou la puce, à l’intérieur de l’appareil) qui sert à convertir un signal numérique (une suite de nombres) en signal analogique (une onde continue).
Drive
L’appareil que l’on appelle couramment «lecteur de CD» contient en fait deux éléments conceptuellement et pratiquement distincts:
  1. le drive, qui sert à faire tourner le disque et à lire ses informations;
  2. le DAC, qui sert à convertir les informations numériques en informations musicales.

    Il existe des lecteurs dépourvus de DAC, dédiés à la seule lecture du disque et à la livraison des signaux numériques à destination d’un DAC externe. C’est cela qu’on appelle un drive en franglais; une platine CD en français pédant. Il existe aussi la possibilité, sur certains lecteurs audiophiles, de sortir directement le signal numérique, sans passer par le DAC intégré. On utilise alors le lecteur en pur drive. Cela permet de passer par un palier — qualitatif et financier — dans la constitution de sa chaîne hifi: l’amélioration consiste à acheter un DAC externe meilleur que celui du lecteur de CD.

Dégausser
Effacer les traces de magnétisation résiduelle dans un appareil. (Du nom de Gauss, célèbre mathématicien, qui laissa aussi une contribution à la compréhension des phénomènes magnétiques. Cf. L’article sur Wicktionary.) Tout courant alternatif génère du magnétisme. Les métaux exposés à des champs magnétiques se magnétisent à leur tour. Ce phénomène s’appelle la rémanence magnétique. À la longue, cette rémanence magnétique génère à son tour un champ magnétique, lequel champ magnétique peut devenir perturbateur. Dégausser consiste à faire subir au matériau une opération qui vise à supprimer toute trace de rémanence magnétique.
Égaliseur
Dispositif — généralement des routines de traitement de signal — qui modifie le spectre en fréquence d’un son. Il peut, par exemple, augmenter le volume des fréquences graves pour palier à la faiblesse d’un certain haut-parleur dans ce domaine. Ou atténuer fortement un domaine très restreint de fréquence, afin d’atténuer une résonnance dans la pièce d’écoute.
Gapless
Signifie «sans trou». La lecture gapless, c’est la lecture de pistes successives enchaînées sans aucune interruption. Ce n’est pas important pour un disque contenant des morceaux distincts, tels des chansons enregistrées en studio ou des mouvements séparés d’un concerto ou d’une symphonie. Mais dans le cas d’un enregistrement live ou de morceaux classiques dont les mouvements s’enchaînent les uns aux autres, il est important que le logiciel de lecture permette de lire les fichiers de manière à ce qu’on n’entende aucun trou entre les morceaux. Ce n’est pas le cas de tous les logiciels. Et pour certains — Amarra, par exemple —, il faut prendre certaines précautions pour qu’ils puissent le faire.
Hog mode
En français, on pourrait traduire par «mode exclusif». Un logiciel en “hog mode” prend le contrôle exclusif d’une sortie (généralement USB) vers laquelle il envoie les données audio. Plus aucun autre programme n’est alors autorisé à envoyer ni à recevoir de données sur cette sortie. C’est évidemment tout bénéfice pour le son, puisque le flux des données peut alors être ininterrompu et avec un bon timing, ce qui revient à minimiser le jitter.
iDevices
C’est le nom consacré pour désigner du même coup tous les appareils sous le système d’exploitation iOS:
  • iPod
  • iPad
  • iPhone

Lossless
Signifie «sans perte». Toutes les données numériques sont conservées, mais elles sont comprimées à l’aide d’un algorithme sans perte, comme un fichier Word comprimé dans un fichier “.zip”. Le fichier prend moins de place, sur le disque, mais il faut procéder à un décodage à la lecture, ce qui représente une opération supplémentaire pour le logiciel de lecture.
Plugin
Logiciel qui est installé en supplément, virtuellement «à l’intérieur», d’un autre logiciel afin d’ajouter des fonctions à celui-ci. Des plugins dans Photoshop permettent, par exemple de modifier le rendu des images. Des plugins dans un logiciel de son permettent, par exemple, de convertir des fichiers d’un format en un autre.
SQ
Sound Quality. Qualité sonore ou qualité du son.

(Version du 18 février 2017)

logo Olivier Spinnler