Restitution de la musique

Conversion du Digital vers l’Analogique

Nous savons maintenant que le son est stocké sous forme numérique sur nos disques dur, nos serveurs et nos clefs USB. Comment ces nombres sont-ils convertis en une onde analogique ? Eh bien c’est le travail d’un appareil que l’on appelle un convertisseur numérique-analogique ou Digital-Analogue Converter, en anglais. En abrégé, même en français, on appelle aujourd’hui ce dispositif ou cet appareil un DAC. Ce peut-être une simple puce électronique cachée dans une prise, comme dans ce minuscule bout de câble que vous connaissez probablement :

DAC minimaliste

On connecte l’extrémité nunérique («informatique») à un iPhone ou à un iPad et l’on peut brancher un casque d’écoute à l’autre extrémité. Vous ne vous en doutiez pas forcément, mais, dans le téléphone lui-même, il y a forcément un autre DAC caché qui fait le même travail pour les haut-parleurs intégré à l’appareil.

Dans la hi-fi, on peut avoir des DAC extrêmement compliqués, extrêmement volumineux et extrêmement chers tel que celui-ci, par exemple :

DAC “Vivaldi”, de la firme *dCS*. Il pèse 16 kg.

Il s’agit du modèle Vivaldi de la fime anglaise dCS. Cet appareil pèse 16 kg et il ne fait strictement rien d’autre que de transformer les “bits” qu’il reçoit en entrée en un signal analogique stéréo, lequel signal pourra être amplifié pour animer des haut-parleurs. Mais il le fait particulièrement bien !

Le 24 avril 2019

logo Olivier Spinnler